Princesse de Vanessa Furchert

L’histoire

Je ne crois plus au prince charmant. Plutôt ironique lorsqu’on s’appelle Princesse, non ? Mariage, château pavillonnaire, projets d’enfants, carrosse à quatre roues version break et Noël en famille … Quelle blague ! Je ne veux plus en entendre parler depuis la soirée la plus humiliante de ma vie. 

À 26 ans, il est temps pour moi de me concentrer sur l’essentiel. À savoir : Rayer mon ex et les mièvreries de couple de ma vie. Trouver un job qui me plaît (et le garder). Ne plus jamais faire confiance à personne. Ne pas craquer pour cet avocat, l’énigmatique Mark Miller, ni devant le sourire édenté de sa jeune fille Anna. Ne plus jamais me faire avoir par la magie de Noël. 

Et peut-être… Ne plus jamais dire jamais ?

Mon avis

💓🍡🧁🍥🍰

Ok, là c’est le moment où je me dis que mes mots ne seront pas à la hauteur de cette pépite. Ce roman, c’est tout moi, mon univers, mes références… Pour être honnête, il m’a suffit de lire le sommaire plein de références à Disney (& cie) pour être convaincue. 

Une dizaine de pages lues et je riais déjà, quelques chapitres de plus et mon copain me regardait m’esclaffer avec un drôle d’air en me rappelant que “ce n’est qu’un roman”. Vous penserez à moi quand vous lirez cette fameuse scène impliquant des toilettes de bar et une vieille dame.  

Ce roman est doux, frais, un concentré d’émotions, le genre d’histoire qui vous rappelle que dans la vie, tout n’est pas toujours rose, mais qu’il faut savoir tomber pour mieux se relever. On parle du deuil d’une relation, de reconstruction, de croire en ses rêves, d’aimer… Le tout sur fond de Noël et de gourmandises.

Princesse m’a tellement fait du bien. Elle est parfaitement imparfaite, une héroïne comme je les aime, avec qui je partage au moins un trait de caractère, pour la citer : “Je suis très forte pour refaire les scénarios ratés de ma vie, trois heures après. La reine des clashs à retardement.” Et évidemment, une passion commune pour les chansons Disney et la pâtisserie (même si je suis plus douée pour les déguster que pour les préparer !). 

J’ai autant adoré sa relation avec Mark que celle avec la petite Anna. La bienveillance de l’un, l’innocence et la franchise de l’autre, une famille à croquer qu’on a envie d’adopter ! Ils forment un trio que je ne suis pas prête d’oublier. 

Les personnages autour d’eux amènent tous un petit plus à l’histoire. J’ai beaucoup aimé Sélène, vraiment surprenante.

Une plume franche, naturelle, fluide et dynamique, à l’image roman, dont j’ai envie de découvrir d’autres romans.

Laissez-vous tenter par quelques pâtisseries signées Princesse, dans ce roman déjanté, féministe juste ce qu’il faut, feel-good, parfait pour Noël !

💗💗

Dispo le 1er octobre !

Elles en parlent également…

Un commentaire sur « Princesse de Vanessa Furchert »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s