Danse, Rose de Julie Bradfer

L’histoire

Douce et pétillante, Rose s’est toujours contentée de peu dans la vie. Son bonheur est proportionnel à celui des autres. Mais quand le même jour, elle perd son travail et découvre que son petit ami la trompe, son monde s’effondre et ses angoisses ressurgissent : et si tout était de sa faute ? Et si elle ne faisait jamais suffisamment bien les choses?

De son côté, Noah – profondément marqué par le divorce de ses parents ne croit plus en l’amour et s’interdit toute forme – d’attachement. Barman dans un club surplombant Bondi Beach, la plage la plus réputée de Sydney, il se noie dans le travail afin de subvenir aux besoins de son père atteint d’un cancer. Lorsque son chemin croise celui de Rose, il ne se doute pas une seconde de l’impact de la jeune fille sur son avenir…

Mais la dure réalité de leurs vies les laissera-t-elle tranquilles ?

Au contact de Noah, Rose va apprendre à s’aimer.
Au contact de Rose, Noah va apprendre à aimer.

Mon avis

J’ai adoré chaque seconde passées avec Rose et Noah. Rose m’a beaucoup touchée, encore plus quand j’ai commencé à comprendre les raisons de son manque de confiance en elle. Et Noah… J’en suis tombée amoureuse. Lui aussi aux prises avec ses propres démons, il reste si bienveillant avec elle. Elle lui redonne le sourire, il lui redonne confiance en elle.

La présence de la danse dans cette histoire est une des raisons qui me poussaient à lire le roman, et je n’ai pas été déçue. Chaque moment où Rose danse m’a fait ressentir sa détresse comme si j’y étais, comme si je la voyais, mais aussi cette impression de liberté.

🩰

L’histoire n’aurait pas été la même sans la présence de Mia et Zoé, qui sont excellentes, ou encore la tendresse du papa de Noah.

L’auteure nous fait passer par tout un tas de belles émotions. On parle de confiance en soi et en l’autre, de l’amour sous toutes ses formes, de résilience, de pardon… D’accepter ce que la vie nous offre et de faire le deuil de ce qu’elle nous reprend. Tout ça avec justesse.

Vous l’aurez compris, je me suis attachée à chacun des personnages de cette histoire. J’ai ri et pleuré à leurs côtés, séduite une nouvelle fois par la plume de Julie. Merci à elle pour ce beau moment, merci à Nisha pour cette magnifique couverture.

PS : Et je reste convaincue que cette Terre a besoin de plus de Noah. 🥰🥰

Avez-vous déjà rencontré Rose et Noah ? Envie de faire leur connaissance ?

Citations

« Parce que j’ai vu plus que ça derrière son masque. Parce qu’au-delà de son expression furieuse, j’ai deviné un gouffre qu’il m’est impossible d’ignorer, une peur qui fait écho à mon passé, une tristesse que j’ai déjà éprouvée. »

« Parce que sa présence dans ma vie est exactement comme son sourire au milieu de l’averse. Un rayon de soleil sur une mer agitée. Un peu de lumière dans mon obscurité. »

« Il y a des cicatrices que les mots ne suffisent pas à soigner […]. Mais mêlés aux gestes, mêlés à mes bras autour de lui, à mon coeur contre le sien, à mes larmes dans ses cheveux et à mes lèvres sur son front, peut-être que je peux commencer à colmater la brèche. Brique par brique. Pas après pas. Un jour à la fois. »

« Nous restons longtemps assis l’un contre l’autre dans la nuit noire. Front contre front. Poitrine contre poitrine. Coeur contre coeur. Ame contre âme. Le garçon qui ne voulait plus aimer, et la fille qui ne s’aimait pas assez. Les deux côtés d’un même miroir peut-être enfin réparé. »

« La vérité, c’est que l’amour est aussi imparfait que l’humain. Mais ce n’est pas parce qu’il est imparfait qu’il ne peut pas être beau. Ce n’est pas parce qu’il est imparfait qu’il ne mérite pas qu’on le vive. Qu’il ne mérite pas qu’on essaie. Qu’il ne mérite pas qu’on se trompe. »

« […] Je crois que j’ai envie de les vivre à nouveau. Ces autres formes d’amour. Celles qui peuvent faire autant de mal que de bien. Celles qui demandent qu’on prenne des risques. Celles qui peuvent tout prendre ou au contraire, bouleverser notre destin. »

« orsque Rose danse, c’est comme si la Terre cessait de tourner. […] Lorsqu’elle danse, elle invente un nouvel univers, elle écrit une autre réalité. La sienne, celle d’une jeune femme différente et trop altruiste qui après des années passés à s’oublier a enfin décidé de s’affirmer. La mienne, celle d’un adolescent abandonné qui n’a finalement plus peur de prendre des risques et d’aimer. Et surtout la nôtre, imparfaite, cabossée, mais qui est et sera toujours assez. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s